vendredi 15 février 2013

L'Auberge de Groisy (Fr- 74)

Hier n'était pas un jour particulier, et donc j'ai eu la chance d'être invitée au restaurant. J'ai bravé le froid et la neige, en talon et petite robe, mais j'ai eu raison ! Nous sommes partis direction Annecy (Pour information, je n'avais aucune idée de l'endroit, c'était la surprise), et nous sommes arrivés au petit village de Groisy ! Sur place, 20 à 30 cm de neige, mes talons glissent sur le verglas, mais j'arrive saine et sauve dans cette magnifique auberge. L'intérieur est bien décoré en crème et chocolat, la cheminée artificielle donne une ambiance chaleureuse, les pierres apparentes, les belles poutres...

Nous ne choisissons pas le menu, celui-ci était spécialement conçu pour le 14 Février. Nous avons eu une succession de plats (8 au total), plus les amuses bouches. Philippe Noël travaille ses aliments avec audace, imagination. On sent qu'il maîtrise la cuisson, le goût, le mélange des ingrédients. Pas de fausses notes dans chacun de ses plats, même si il a pris des risques. On apprécie le mélange des textures, le mélange des saveurs; on se rappelle la dernière fois que l'on a mangé tel aliment prestigieux, était-ce aussi bien ? moins bien? Non juste différent car il a su cuisiner, réinventer, tout simplement nous surprendre.
Un petit bémol pour le service, mais comme je suis très gentille, je trouvais des excuses atténuantes. A retourner, pour voir si en temps normal, il y a le même défaut (non présentation des plats lors du service); sinon, le personnel est très correct. Le service est rapide, efficace, j'appréhendais que cela ne dure des heures surtout que dehors il commençait à neiger.
J'aimerai retourner dans ce restaurant un jour d'été à midi pour profiter de la terrasse et de la vue sur les montagnes.
Je remercie Monsieur pour cette soirée et pour m'avoir fait découvrir ce restaurant gastronomique en Haute Savoie à quelques kilomètres de Genève (environ 30min).

Auberge de Groisy
34 Route du Chef Lieu
74570 GROISY
 04 50 68 09 54






Déclinaison de foie gras de Canard


L’émietté de crabes juste tiédi, imprimé d'estragon, émulsion de crevettes grises




Le pigeon cuit rosé au chou, pommes croustillantes



La nage de homard aux petits légumes, rouille safranée
L'oeuf cuit à 63 degrés, crème de petits pois, vin jaune, tabac de morilles







Aucun commentaire:

Publier un commentaire